Prévoyance libéral : choisir la bonne assurance pour les professionnels


Professionnel
protection pour professions liberales

Il peut être difficile de savoir quel type d’assurance vous convient le mieux. En tant que professionnel, vous avez des besoins uniques que d’autres personnes n’ont peut-être pas. Vous devez vous assurer que vous êtes couvert en cas de problème. C’est là qu’intervient l’assurance libérale. L’assurance libérale est conçue spécialement pour les professionnels et elle peut vous fournir la couverture dont vous avez besoin.

Qu’est-ce qu’un contrat de prévoyance pour les professions libérales ?

Un contrat de prévoyance pour professions libérales est un type d’assurance qui vous couvre, vous et votre famille, en cas de maladie, d’accident, de grossesse, de décès et d’autres événements mettant votre vie en danger. Que votre métier soit réglementé ou non, en tant que professionnel libéral, vous bénéficiez d’un minimum d’indemnités ou de rentes, selon le risque à couvrir. De trois manières, la prévoyance vient compléter les prestations offertes par le régime obligatoire de santé :

  • L’invalidité partielle ou totale ;
  • Les problèmes temporaires ou durables au travail ;
  • Le décès.

En résumé, l’assurance prévoyance comporte généralement trois volets : la couverture du maintien du salaire, la couverture de l’invalidité et la couverture du décès. Le professionnel libéral recevra des indemnités journalières de la part de son assurance maladie pour compenser le salaire perdu. Vous pourrez également percevoir une mensualité ou un capital en cas de décès ou d’invalidité.

Avec une assurance prévoyance, vous pouvez maintenir les finances de votre entreprise en bonne santé et aider votre famille.

Les prestations du régime obligatoire de santé ne sont souvent pas très bonnes (en durée ou en montant). C’est ainsi qu’est née l’assurance prévoyance, pour compenser une perte de revenus ou aider la famille de l’assuré.

À lire aussi :  Assurance Responsabilité civile décennale : Qui doit y souscrire ?

Ces prestations se présentent sous la forme de paiements quotidiens ou mensuels, de rentes, de capitaux, de services d’aide, etc. Elles sont différentes pour chaque compagnie d’assurance.

Comment fonctionne la loi Madelin en matière de cotisations ?

Vous pouvez bénéficier d’avantages fiscaux si vous vous affiliez à une caisse de prévoyance pour les professions libérales. L’article 94-126 de la loi de 1994 explique le fonctionnement de la loi Madelin dans ce cas. Selon cet article, le montant que vous payez pour vos cotisations de prévoyance peut être déduit de votre revenu imposable. Cependant, quelques conditions doivent être respectées

  • Vous ne pouvez pas verser de cotisations pour le capital décès
  • Vous devez avoir payé toutes vos cotisations d’assurance maladie obligatoire
  • Le contrat de prévoyance décès doit être un contrat “Madein” (la plupart le sont)

Il existe également des limites fixées par la loi

  • 3,75% de vos revenus professionnels plus 7% du PASS (soit 41 136 € en 2022 et le même montant en 2021)
  • Jusqu’à 3 % gagnés en un an (8 PASS), soit 9 872 € en 2022

Par exemple, le calcul pour un professionnel libéral qui gagne 80 000 € serait le suivant : 3.75 % de 80 000 € plus 7 % de 41 136 €, soit 5 879 €, ce qui est inférieur à la limite de 9 872 €. Cette personne peut donc déduire le montant de 5 879 € de leur revenu imposable.

Que signifie l’assurance prévoyance pour les professionnels libéraux ?

Une profession libérale est une profession que l’on peut exercer à titre personnel et par soi-même, à condition d’avoir les bonnes qualifications. Les personnes qui travaillent dans ces domaines aident leurs clients avec des idées ou des pensées.

À lire aussi :  Tarif assurance flotte automobile professionnelle : comment souscrire un contrat ?

Ainsi, les médecins, les infirmières, les huissiers, les notaires, les comptables, les architectes, les avocats, etc. sont tous des exemples de professions libérales.

Si ces personnes ne peuvent pas travailler, elles n’ont aucun autre moyen de gagner de l’argent.

Selon ce qu’ils font, les professionnels libéraux doivent souscrire à l’un des nombreux régimes d’assurance. Par exemple, les types de caisses suivants :

  • CARMF : destinée aux médecins libéraux (anesthésistes, chirurgiens),
  • CIPAV : destinée à plus de la moitié des professionnels libéraux (enseignants, psychologues, architectes, consultants, etc.) ;
  • CRN : destinée aux notaires ;
  • CARPV : destinée aux vétérinaires ;
  • CAVOM : destinée aux huissiers de justice ;
  • CNBF-LPA : destinée aux avocats ;
  • CAVEC : destinée aux experts-comptables.

Certains de ces programmes ne prévoient pas d’indemnités journalières. Pour d’autres, il peut s’écouler jusqu’à 90 jours avant qu’ils puissent obtenir une indemnité. Par exemple, une infirmière privée ne recevra pas d’argent de son régime obligatoire tant qu’elle n’aura pas travaillé pendant trois mois. Cela peut mettre en danger son entreprise et le bien-être de sa famille. Pendant la période où vous devez payer la franchise, un régime d’assurance des professions libérales vous donnera une indemnité journalière.

Combien coûte l’assurance prévoyance d’un professionnel libéral ?

Les règles de calcul de l’assurance prévoyance variant selon les lieux, il est délicat de donner un tarif moyen. Toutefois, en moyenne, un contrat d’assurance prévoyance coûte entre 25 et 100 euros par mois.

Les contrats de prévoyance se présentent sous deux formes :

  1. Des tarifs qui évoluent : Le prix évolue en fonction de l’âge de l’assuré. Pour cette raison, ce contrat est particulièrement attrayant pour les jeunes professionnels progressistes. En revanche, les personnes plus âgées devraient souscrire à un contrat à taux fixe.
  2. Les taux fixes : Dans ce cas, le prix ne change pas, quel que soit l’âge de l’assuré. Ce contrat est le plus intéressant à long terme.
À lire aussi :  Assurance pour Assistante Maternelle : se couvrir contre les risques du métier

Le prix de votre contrat de prévoyance va dépendre de plusieurs facteurs :

  • La possibilité de modifier le contrat ;
  • Les prestations offertes (indemnités journalières, capital, rente) ;
  • Le temps d’attente ;
  • Les motifs d’exclusion (sport, santé, et certains métiers) ;
  • Les garanties d’assistance ;
  • Le montant qu’il couvrira ;
  • Les risques qui sont couverts (invalidité, décès, arrêt de travail et arrêt maladie).

Lorsque vous choisissez un contrat de prévoyance, vous devez penser à tous ces éléments.

Utilisez notre comparateur de contrats de prévoyance en ligne pour vous aider à choisir le meilleur contrat de prévoyance Madelin. Il vous suffit de remplir notre formulaire et de nous parler de votre situation et de ce que vous souhaitez. Les meilleures offres du marché vous seront proposées.

Notre outil est gratuit, sans engagement de votre part et facile à utiliser. C’est le meilleur moyen de trouver une bonne police d’assurance à un bon prix.