Assurance artisan : comment choisir celle qui correspond le mieux à votre activité


Professionnel
chosir type assurance artisan adapee

Les artisans représentent des professionnels qui peuvent aussi créer une entreprise dans le cadre de l’exercice de leur activité. Cependant, avant de procéder à cette création, ils doivent remplir certaines formalités. L’une d’entre elles est la souscription d’une assurance dont le but est de les couvrir durant leur travail. Toutefois, en tant qu’artisan, le choix de cette sûreté peut vite devenir un véritable casse-tête pour vous, vu les nombreux critères à prendre en compte. Afin de vous venir en aide, voici alors une liste des assurances que vous pouvez choisir pour mieux exercer votre métier.

L’assurance responsabilité civile professionnelle

Encore connue sous l’appellation de RC pro, l’assurance responsabilite civile professionnelle représente l’une des assurances d’une grande importance pour les artisans.

Le RC pro, une assurance de choix pour les artisans

Au cours de ses prestations, l’artisan peut involontairement causer des dommages à ses clients, fournisseurs ou à des tiers. Si cette situation venait à se présenter, c’est la RC pro qui se charge de couvrir les éventuels dommages. Que les dégâts proviennent d’une omission, d’une erreur ou d’une faute involontaire, cette assurance s’occupe de tout.

Toutefois, il convient de préciser que le RC pro n’est pas obligatoire dans toutes les circonstances. Dans les faits, seulement les artisans qui exercent une activité réglementée ont l’obligation de souscrire cette assurance. Parmi ces métiers, vous verrez entre autres :

  • Les professions de l’automobile (garagiste, carrossier, etc.),
  • Les métiers du btp,
  • Les activités alimentaires (boulanger, pâtissier, etc.),
  • Les professions de service à la personne.
À lire aussi :  Quelle assurance doit prendre un Auto-Entrepreneur ?

En dehors des artisans qui exercent ces activités, tous les autres sont libres de souscrire ou non au RC pro artisan. Néanmoins, il est conseillé de signer ce contrat compte tenu des nombreuses garanties qu’il propose.

Les garanties du RC pro

Si vous souscrivez au RC pro, vous pouvez profiter de plusieurs garanties tout au long de vos prestations.

  • Responsabilité civile professionnelle

Avec cette garantie, vous êtes protégé des dommages matériels survenus pendant une prestation chez un client.

  • Garantie recours et défense pénale

Cette garantie a trait à la responsabilité mise en cause par un client. Elle est d’une importance capitale lorsque votre assurance ne prend pas en compte l’évènement.

  • Protection juridique

La protection juridique vous couvre face aux litiges qui nécessitent une procédure judiciaire. Souvent optionnelle, elle est notamment d’une grande utilité pour les libéraux, mais s’avère aussi onéreuse.

Assurance décennale artisan

L’assurance de garantie decennale concerne surtout les artisans qui interviennent lors de l’édification d’un bâtiment. Sa souscription donne droit à une couverture des dommages survenus sur une construction immobilière pendant 10 ans. Cependant, cette assurance n’est pas obligatoire aux artisans dans tous les cas.

Ainsi, seul l’artisan qui a la qualité de constructeur, a l’obligation d’y souscrire. Cela concerne donc les professionnels qui exercent des activités de structure et gros d’œuvre comme les charpentiers et les maçons. Elle est aussi obligatoire pour ceux qui pratiquent des activités de finitions et d’aménagement (électricien, menuisier, etc.).

Après la souscription de cette assurance, l’artisan est couvert contre les sinistres qui compromettent la solidité de la construction. Il est aussi protégé lorsque les dommages rendent impropres à l’usage dont le bâtiment est destiné. Autrement dit, l’assurance décennale artisan s’occupe de tout sinistre important et onéreux à réparer.

À lire aussi :  Prévoyance libéral : choisir la bonne assurance pour les professionnels

Cependant, si vous êtes concerné par la garantie décennale, il est alors conseillé de souscrire une assurance de responsabilité civile décennale avant le début des travaux. En réalité, la réparation des sinistres intervenus sur un chantier est à la charge de tous les professionnels qui ont participé à la construction. Si vous ne signez pas ce contrat d’assurance, vous risquez alors de supporter des frais dans ces cas.

L’assurance multirisque professionnelle

L’assurance multirisque professionnelle représente aussi une nécessité pour un artisan. En réalité, elle a pour but de couvrir les locaux et le matériel de ce dernier contre tous les sinistres. Il s’agit, entre autres, des :

  • Incendies,
  • Catastrophes naturelles,
  • Actes de vandalisme,
  • Court-circuit,
  • Dégât des eaux, etc.

Lorsque l’un de ces incidents majeurs se produit, l’artisan peut alors recevoir une indemnisation de la totalité ou d’une partie de la somme destinée aux réparations. Toutefois, la loi n’impose pas la souscription de cette assurance à un artisan. Vous devez néanmoins vous y abonner pour prévenir tout risque de cessation de travail.

L’avantage avec cette assurance pour artisan, c’est que les compagnies d’assurances vous proposent plusieurs formules avec un devis détaillé. Cela vous laisse alors la liberté de faire vos choix selon votre activité. Parallèlement, les tarifs appliqués sont aussi adaptés à la taille de votre entreprise. Pour tout dire, vous ne perdez rien à souscrire l’assurance multirisque professionnelle, car elle n’est pas du tout chère.

L’assurance auto pour les véhicules professionnels

Si vous utilisez des véhicules au terme de l’exercice de votre activité, vous vous devez alors de souscrire une assurance auto. Il s’agit d’une couverture que la loi impose à tout véhicule personnel ou professionnel. Qu’il s’agisse alors d’un deux-roues, d’une voiture, d’une camionnette ou d’un camion, vous devez signer un contrat d’assurance auto professionnelle. Il en est de même pour les engins de chantier, les remorques et semi-remorques.

À lire aussi :  Quel est le tarif d’une assurance professionnelle ?

Cette souscription vous protège contre tous les dommages (corporels, matériels et immatériels) que le conducteur cause aux tiers ou à l’un des passagers. Souscrire cette assurance représente tout simplement un gage de sécurité pour l’exercice de votre profession.